>  Zoom sur... Florence Lepron





À l'occasion de mon premier contrat de joueuse professionnelle je me suis vite rendue compte qu'il serait difficile de suivre des études supérieures. Malheureusement cela s'est confirmé. Par manque de temps et de moyens je n'ai jamais réussi à poursuivre de manière efficace une éducation.

C'est une des raisons pour lesquelles j'ai décidé d'avoir une carrière sportive assez courte.

En effet, il est de bon ton d'affirmer que la reconversion du sportif de haut niveau est une entreprise difficile. Malgré tout il est rare que celui-ci soit réellement entouré.

Je ne fais définitivement pas partie de cette grande majorité puisque j'ai la chance d'avoir été conseillée par l’IRPS et d'être stagiaire à l'IRTH de la CCI deTarbes.

J'ai fait connaissance de cet organisme durant ma carrière et c'est tout naturellement que je suis revenu vers cet établissement une fois ma retraite sportive prise.

J'y ai trouvé les formations nécessaires à mon projet d'ouverture de restaurant mais aussi et surtout,  toute une équipe éducative/pédagogique sincèrement concernée par la réussite de ma reconversion. Je bénéficie d'un véritable accompagnement de qualité, ce qui se révèle être bien précieux dans cette démarche.

 Je ne suis qu'à l'ébauche de cette fameuse reconversion mais d'ores et déjà je peux affirmer le rôle déterminant de l’IRPS et de la structure qu'est l'IRTH.

Agence Multimedia Otidea